Journée 32

Athletic Club3 : 2Rayo Vallecano

Williams2'
Williams49'
Raúl García71'
Alex Moreno45'
De Tomás85'
Assistance38.732
Résumé vidéo
Stade
San Mamés
Localité
Bilbao
Date
14/4/2019
Heure
14:00
Date et heure
14/4/2019 - 14:00

Victoire beaucoup plus serrée que celle méritée

L’Athletic Club a battu le Rayo Vallecano 3-2 à San Mamés. Iñaki Williams, à deux…

14 de abr. de 201915:56

L’Athletic Club a battu le Rayo Vallecano 3-2 à San Mamés. Iñaki Williams, à deux reprises, et Raúl García ont été les auteurs des buts. Álex Moreno et Raúl de Tomás ont marqué pour le Rayo Vallecano.

Victoire plus que méritée, mais plus serrée que ce que le match et les occasions créées laissait présager. Un triomphe assaisonné, en outre, par une session presque continue du VAR avec des décisions de toutes les couleurs.

Le début a été fulgurant, avec le but marqué très tôt par Williams grâce à une action stratégique travaillée.

L’équipe n’a pas reculé, mais a continué à intercepter les ballons dans des zones dangereuses, donnant ainsi du travail aux arrières du Rayo. Le VAR est entré en action pour accorder un penalty en notre faveur, mais Alberto a détourné le tir de Raul Garcia et la reprise postérieure de Yeray. L’Athletic a encaissé le choc laissant les visiteurs reprendre haleine. Le VAR nous a laissé le miel à la bouche annulant un penalty qui nous était favorable et, peu après, Álex Moreno a obtenu l’égalité.

Beaucoup de doutes au moment du repos, mais vites dissipés car Williams a immédiatement profité d’un vol de ballon et a marqué le 2-1 (12 buts dans cette Ligue). De plus, Advincula a vu en quelques minutes deux cartons jaunes. Malgré le panorama théoriquement en notre faveur, Alberto Garcia a continué à accumuler les mérites et le troisième but s’est fait attendre. Raúl García en a été l’auteur après plusieurs échecs de toutes les couleurs, mais la tranquillité n’était pas garantie et De Tomás a établi le 3-2 définitif à peu de temps de la fin. Les arrêts de jeu généreux pour le VAR et les blessures de Dani García et Yuri – le pire du premier match à 14h00 à San Mamés – ont généré l’anxiété due au score serré. À la fin, cependant, une joie immense et le compte à rebours pour la visite dimanche prochain au Santiago Bernabéu. Notre équipe y jouera l’une des six places de la course européenne déclarée.