Nouvelle saison

Athletic Club Féminin : pas fermes, progression continue

L’investissement et l’engagement du Club dans le football féminin sont incontestables, c’est une question de…

Athletic Club Féminin : pas fermes, progression continue
Athletic Club Féminin : pas fermes, progression continue
31 oct. 201813:52

L’investissement et l’engagement du Club dans le football féminin sont incontestables, c’est une question de principe.

Avant la fondation de l’Athletic Club à Glasgow, en Écosse, en 1892, les femmes jouaient déjà au football. Lorsqu’au début du 21ème siècle, 110 ans plus tard, Leioa EFT (Emakume Futbol Taldea) signe un accord d’affiliation avec l’Athletic Club, les femmes qui composaient cette première équipe de lionnes rouges et blanches ne pouvaient imaginer que, ces dernières années, en à peine une décennie, le football féminin allait progresser plus que dans un siècle entier de stagnation.

Il y a sans doute plusieurs facteurs qui expliquent cette amélioration importante, du moins par rapport à l’immobilisme du siècle dernier. Heureusement, la progression peut être considérée comme un signe des temps et s’inscrit dans une affirmation du féminisme comme un mouvement indispensable dans la lutte pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes. Mais en ce qui concerne le football féminin sur notre territoire, le progrès est avant tout le résultat d’un pari déterminé de l’Athletic Club en faveur d’une section féminine.

Ces dernières années, le Club a fait preuve d’un engagement clair basé sur une idée fondamentale : l’essence de l’Athletic est sa philosophie, une manière unique de compétition qui transcende le football et devient un véritable reflet du territoire qu’il représente et, par conséquent, dans ce reflet ne pouvaient en aucune façon manquer les femmes, notre équipe féminine, Geureak (les nôtres).

Première période, 2002-2007

Au cours des premières années, lorsque l’Athletic Club, le 18 juin 2002, a signé l’Accord d’Affiliation avec Leioa E.F.T., il est apparu clairement le potentiel sportif des footballeuses basques et cela après plusieurs décennies de compétitions mineures, depuis la participation symbolique des équipes pionnières aux festivals populaires dans les années 1970, à la promotion de Leioa à l’élite du Football Féminin, la SuperLiga, dans la saison 2001/02, après avoir obtenu le titre de champion national. Ce qui ne faisait aucun doute à l’époque, et ce qui ne fait aucun doute aujourd’hui, c’est qu’il y avait suffisamment de clubs sportifs pour que les entités et les institutions donnent au football féminin la possibilité de se développer structurellement en fonction de son potentiel footballistique. L’Athletic Club a fait un pas en avant et, grâce à l’accord susmentionné, a fourni les ressources économiques et sportives nécessaires pour que la nouvelle équipe, qui s’appelait officiellement Athletic Club Bilboko Futbol Kirol Elkarte Berria (le nom Athletic Club Emakume Futbol Taldea ne fut pas admis), puisse participer à la SuperLiga pour la saison 2002-03. À l’époque, la première catégorie était composée de 12 équipes et seul le RCD Espanyol participait également dans la première catégorie masculine. Les rouges et blanches étaient les seules représentantes basques.

Les débuts de l’Athletic en SuperLiga n’auraient pas pu être meilleurs, ce qui témoigne du talent de nos joueuses et du pari que le Club avait fait sur elles. Les lionnes remportent le championnat et les supporters rouges et blancs débordent toutes les prévisions lorsqu’ils affluent en masse (environ 35 000 personnes, ce qui est un record) à la cathédrale pour encourager les lionnes dans leur match décisif contre l’Hispalis de Séville, qui se termine sur une victoire 5-0. Avant, contre le Puebla, les filles avaient fait leurs débuts à San Mamés avec une victoire retentissante devant plus de 20 000 supporters.

Les deux saisons suivantes ont été tout aussi spectaculaires et l’Athletic a ajouté deux nouveaux titres de championnes, trois d’affilée, et le 26 avril 2005, une foule énorme s’est rassemblée dans les rues de la ville pour rendre hommage à l’équipe gagnante.

Le début du parcours de l’élite n’aurait donc pas pu être plus réussi, une émergence sportive et sociale quelque peu fictive peut-être, mais compréhensible après que le football féminin soit resté ignoré, presque invisible pendant tant d’années. Les amateurs de football rouge et blanc étaient très fiers du succès et de la nouveauté, conscients que l’Athletic Club était l’un des pionniers dans la promotion du football féminin.

Au cours des années suivantes, les lionnes remportent une quatrième SuperLiga durant la saison 2006/07 ; elles ne remporteront un nouveau titre que 9 ans plus tard en 2015/16. Dans cette lointaine saison 2006/07, il y avait déjà quatorze équipes en lice et, parmi elles, il y avait d’autres clubs de la première division masculine, dont deux clubs puissants comme Barcelone et l’Atlético de Madrid. L’exigence sportive est de plus en plus grande et, logiquement, ce niveau plus élevé exige une croissance structurelle parallèle qui, à son tour, a besoin d’un soutien social pour appuyer les investissements économiques nécessaires afin qu’il n’y ait pas de décalage entre les trois piliers de tout club professionnel : le sportif, l’économique et le social.

Analyse économique 2002-2007

L’analyse économique de cette première période montre clairement le caractère presque amateur des débuts du football féminin au Club. A l’époque d’Uria et d’Ugartetxe en tant que présidents, au cours de la première saison 2002/03, les investissements dans le football féminin n’ont pas atteint 90.000 €.

Trois saisons plus tard, en 2006/07, avec Lamikiz et Urquijo à la tête et l’Athletic de nouveau champion, l’investissement est multiplié par 4, dépassant les 400.000€ (voyages, hébergement, études, régimes, bonus, etc.). Cependant, les revenus n’ont pas augmenté au même rythme, le football féminin n’a pas suscité l’intérêt publicitaire escompté et le boom social des premières années, qui a conduit à des audiences et à des foules mémorables, est entré dans une phase de flottement et de réadaptation.

Années de transition, 2007/2011

Avec Garcia Macua comme présidente de l’institution, le Club a assisté à quelques années de transition dans le Football Féminin, une période au cours de laquelle les clubs de la Ligue professionnelle ont commencé à créer des sections féminines et à générer des structures qui stimuleraient la croissance de ces nouvelles sections. Les formats concurrents ont également été modifiés à la recherche d’un modèle stable. Ils étaient dominés par le Rayo Vallecano, avec le Levante et l’Espanyol à l’affût, et Barcelone et l’Atlético de Madrid toujours à l’affût. Les lionnes ont terminé troisièmes de la SuperLiga pendant quatre saisons consécutives et ont été éliminées en quarts de finale de la Coupe.

Lors de l’UEFA Women’s Club en 2007/08, l’Italienne Bardolino a tronqué notre rêve de remporter le premier tour en battant les rouges et blanches dans le match décisif par un seul but.

Analyse économique, 2007/11

Comme il s’agit d’années de transition, les comptes n’ont pas varié par rapport à ceux présentés lors de la dernière année (2006/07) du cycle précédent. La concurrence européenne a entraîné des dépenses supérieures à 600.000 euros pour la saison 2007/08, le reste de l’investissement total de l’année s’élevant en moyenne à 450.000 euros, avec une légère augmentation des dépenses de personnel.

Pas fermes et progression continue, 2011/18

Le nouveau Comité Directeur, avec quatre femmes dans l’équipe de direction, auxquelles s’ajouteront deux autres après la réélection de Josu Urrutia à la présidence, avait une idée très claire dès le départ. Au-delà de la comptabilité, et en assumant ses responsabilités avec la direction, le pari pour le football féminin devrait rester, même avec plus d’engagement et de dévouement, un pari inhérent au Club Athlétique. Pour donner suite à ce pari, un parcours a été mis en place qui mènerait, pas à pas, saison après saison, et avec fermeté, vers des structures véritablement professionnelles. Il fallait poser des bases solides pour le futur d’une équipe d’élite qui boirait de la même source que la première équipe masculine, pour une façon unique de participer dans une catégorie de plus en plus compétitive, la Première Division Féminine, actuellement Liga Iberdrola. Lezama, ses installations, ses services médicaux, ses ressources humaines et techniques devraient à terme devenir, également pour les lionnes actuelles et futures, la même école d’entraînement de haute performance que pour les lions. Bref, un parcours marqué par une croissance continue vers une professionnalisation complète qui, comme nous le verrons dans l’analyse économique, s’est accompagnée, en plus des mots par des actes : des investissements pionniers dans le football professionnel national de la Ligue.

Pendant le premier mandat de Josu Urrutia à la tête du club, l’Athletic féminin s’est classé deuxième dans la ligue pendant les trois premières années et troisième la saison dernière, en 2014-2015. A deux reprises, en 2011/2012 et 2013/2014, les lionnes ont été très près d’obtenir le titre tant attendu de la Coupe. Dans la première finale, contre l’Espanyol, elles ont perdu en prolongation et, dans la seconde, contre le FC Barcelone, ce sont les pénaltys qui ont empêché nos joueuses de gagner. Ces deux vice-championnats, ainsi que ceux obtenus dans la Ligue, établissent les lignes directrices d’une tendance à la hausse de la compétition qui a atteint son apogée lors du nouveau cycle présidentiel, la saison 2015/16, au cours de laquelle l’Athletic Club est redevenu champion de la Ligue après 9 ans de sécheresse. Ce fut un titre mémorable contre les deux géants de la catégorie, le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid, dont les équipes avaient déjà pris modèle sur leurs homologues masculins et qui comptaient dans leurs rangs les meilleures joueuses du monde entier.

Analyse économique, 2011/18

L’engagement clair envers le Football Féminin se reflète dans le volume des investissements depuis le début et dans la croissance constante saison après saison, allant d’un peu plus de 550.000€ à plus de 1.700.000€ la saison dernière. Principalement, des investissements ont été réalisés dans la structure et l’amélioration des conditions salariales, ainsi que dans des bourses universitaires, des primes, des logements et des centres d’études. Toutes les joueuses de la première équipe sont des professionnelles et travaillent à temps plein.

La structure de formation a été également renforcée, tant au centre de formation de Lezama qu’au sein des clubs conventionnés. Au cours de la saison 2017/18, la troisième équipe féminine, une équipe infantile de 16 joueuses, a été créée avec l’idée de compléter la structure avec quatre équipes (une équipe cadette pour la saison 2018/19) cette année.

Conclusions

L’investissement et l’engagement de l’Athletic Club envers le Football Féminin sont incontestables : c’est une question de principe. Le devoir de tous et de toutes est de soutenir nos équipes et le football féminin. L’assistance aux matches à Lezama reste une chose à améliorer. Les audiences télévisuelles et leur consolidation en tant que spectacle de masse s’inscrivent également dans la voie de la professionnalisation et de l’égalité et, par conséquent, de la stabilité des revenus publicitaires et des abonnements qui rendent durables les investissements à long terme.

Dans cette facette, l’Athletic Club tient à souligner le soutien que nous avons reçu depuis plusieurs saisons de la part d’Euskaltel, ainsi que d’Artea auparavant, en plus de la précieuse collaboration du Conseil Provincial de Biscaye à travers le programme Bizkaia Bizkaialde.

Un fait prouve l’engagement et le travail du Club pour le football féminin, et en particulier du Comité Directeur présidé par Josu Urrutia : depuis la première saison 2002/03, l’investissement dans la section féminine a augmenté de 1840%. 70% de ces investissements totaux correspondent au Comité Directeur actuel, alors que son double mandat ne correspond qu’à 43% du parcours vital de notre section féminine.

Contenu additionnel
GaleriesVidéosAudiosPièces jointesFichesLiens
Nouvelles associées
Interview avec María Cirauqui
Interview avec María Cirauqui
14 déc. 201810:34

Interview avec María Cirauqui

Á la veille du match correspondant à la 14 journée de la Ligue entre le…

Voir plus
Tirage au sort des Coupes
Tirage au sort des Coupes
13 déc. 201816:31

Tirage au sort des Coupes

L’Athletic Club Féminin rencontrera l’Atlético de Madrid le 30 janvier. Autres matchs : Madrid CFF-FC…

Voir plus
L’Athletic Club remporte sa sixième victoire consécutive
L’Athletic Club remporte sa sixième victoire consécutive
9 déc. 201814:26

L’Athletic Club remporte sa sixième victoire consécutive

L’Athletic a battu le Sevilla FC 6-0. Erika Vázquez (2), V. Gimbert, Nekane (2) et…

Voir plus
Plan de travail de l’équipe féminine jusqu’au 16 décembre
Plan de travail de l’équipe féminine jusqu’au 16 décembre
9 déc. 201813:22

Plan de travail de l’équipe féminine jusqu’au 16 décembre

Lundi 10 décembre 10h00 Entraînement à Lezama Mardi 11 décembre Jour de repos Mercredi 12…

Voir plus
L’Athletic Club accumule les points et continue
L’Athletic Club accumule les points et continue
6 déc. 201814:05

L’Athletic Club accumule les points et continue

Cinquième victoire consécutive pour l’équipe de Joseba Agirre, ce qui lui permet de se hisser…

Voir plus
Plan de travail de l’équipe féminine
Plan de travail de l’équipe féminine
3 déc. 201810:46

Plan de travail de l’équipe féminine

Lundi 3 Decembre Jour de repos Mardi 4 Decembre 10:00 Entraînement à Lezama. Mercredi 5…

Voir plus
Athletic Club 3 – Madrid CFF 0, quatrième victoire consécutive
Athletic Club 3 – Madrid CFF 0, quatrième victoire consécutive
1 déc. 201812:23

Athletic Club 3 – Madrid CFF 0, quatrième victoire consécutive

L’Athletic Club a battu le Madrid CFF 3–0, obtenant sa quatrième victoire consécutive. Nekane, Marta…

Voir plus
Joseba Agirre (30/11/18)
Joseba Agirre (30/11/18)
30 nov. 201811:30

Joseba Agirre (30/11/18)

Voir plus
Interview avec Vanesa Gimbert
Interview avec Vanesa Gimbert
29 nov. 201819:05

Interview avec Vanesa Gimbert

Á la veille du match correspondant à la 11 journée de la Ligue entre le…

Voir plus
Plan de trabajo del primer equipo femenino
Plan de trabajo del primer equipo femenino
28 nov. 201810:59

Plan de trabajo del primer equipo femenino

26 Noviembre lunes 11:30 Entrenamiento en Lezama 27 Noviembre martes Jornada de descanso 28 Noviembre…

Voir plus